Flash… Pourquoi HTML5 va l’évincer ?

flash-vs-html5

Les cassettes, les CD 2 titres, et… Flash. Ces trois formats ont besoin d’un lecteur pour fonctionner, et ces domaines sont soit morts, soit mourants. Les bandes ont étés remplacées par les CD, qui laissent place aux formats numériques (achat de MP3 en ligne, lecture en direct via Deezer ou Spotify) et ce phénomène se reproduit aujourd’hui sur le web avec l’HTML5 qui rend Flash obsolète…
Le débat HTML5 contre Flash a été un sujet brûlant parmi les développeurs Web depuis des années. Rappelez-vous de la lettre, déclarée alors infâme, publiée par Steve Jobs en 2010 présentant HTML5 comme l’avenir et Flash comme n’étant « plus nécessaire ». Certains auront un pincement au cœur en repensant aux innombrables heures passées à se former sur ce support mais soyons réalistes, les atouts majeurs d’HTML5 sur la vidéo et le web sont incontestables. Ils pourront tout de même mettre leur expérience au service d’entreprises comme « Zynga » pour la réalisation de jeux comme ceux présents sur Facebook (mais il est tout à fait possible de les réaliser en HTML5…).

Pour la vidéo en ligne, HTML5 propose deux éléments très intéressants par rapport à Flash :

  • La prise en charge de ce format par certains supports (pensons à Flash sur IOS par exemple…) alors que 50% du temps passé sur internet dans le monde se fait sur tablettes, smartphones, etc.
  • Le positionnement inefficace car il est invisible par les robots (crawlers) de google.

La croissance de l’engagement mobile, la montée de la vidéo interactive pour le divertissement, la publicité, les achats et la structure très accessible de HTML5 se combinent pour créer un avenir du Web basé sur ce format.

Depuis l’arrivée d’HTML5, le support sur mobile a été présenté comme étant l’un des plus grands avantages et comme iOS et de nombreux appareils sous Android ne prennent pas en charge Flash, il est lié aux ordinateurs – un marché qui, selon Gartner (entreprise américaine de conseil et de recherche dans le domaine des techniques avancées), a connu une baisse de 10% des expéditions en 2013 à partir de 2012.

Le flash est désormais pénalisé par Google pour les mobiles ! Pour ainsi dire, Google a décidé de passer à l’offensive concernant les sites qui ne s’adaptent pas aux nouvelles habitudes des internautes. Quand vous êtes sur votre smartphone et effectuez une recherche sur Google, les sites présentés seront affublés d’une mention « Uses Flash. May not work on your device. » En Français, « Flash sur ce site, ne fonctionne pas sur votre smartphone. »

Mais alors, quelles sont les solutions pour un site Google friendly ?

Passer à l’HTML-5, c’est un mélange de html, de CSS3 et de javascript, d’ailleurs c’est de loin la meilleure solution actuellement. C’est donc sur cette solution que reposent l’ensemble des projets proposés à nos clients.